Ce qu’il faut savoir avant d’acquérir un domaine viticole

Acheter un domaine viticole est un investissement qui suscite autant l’engouement des Français que des étrangers tels que les Chinois. Au comptant ou à crédit, un tel engagement exige préparation tant au niveau du budget que cela va représenter qu’au niveau de la recherche elle-même pour trouver la bonne exploitation à acquérir. Afin de faire le bon investissement, quels sont les éléments qui doivent être pris en compte avant de se lancer ?

Évaluer pour mieux investir

Investir dans l’immobilier que ce soit dans les biens d’habitation ou dans le foncier est un projet qui ne se réalise pas à la hâte. Avant de se lancer, il est indispensable d’évaluer le potentiel du domaine mis en vente. En effet, comme tout investissement, il est important d’évaluer la capacité de production, le stock qui reste à écouler ou encore les moyens ainsi que les outils mis en place pour la distribution et la commercialisation des produits.

Acquérir un domaine viticole exige également que le futur acquéreur fasse étudier les derniers bilans financiers du domaine, à savoir le chiffre d’affaires et les résultats des trois dernières années. Avant de lancer les procédures d’acquisition, il peut également être important d’étudier l’état général des bâtiments d’exploitation, des espaces de stockage, des bâtiments d’habitation, des cuves ou encore des moyens de mise en bouteilles.

Si investir dans un domaine viticole vous tente, il vous sera alors indispensable de consulter les documents suivants à savoir, l’attestation sur la situation des parcelles, le cahier des charges de l’appellation et le casier viticole informatisé qui est réalisé à partir des déclarations faites par l’exploitant tous les ans auprès du service douanier.

Acquérir un domaine viticole, un engagement personnel

Prendre en main l’exploitation d’un domaine, c’est prendre en charge toute une entreprise. En effet, il ne s’agira pas juste de cueillir, de planter, de conserver ou encore de vendre, gérer un domaine viticole relève d’un raisonnement d’un véritable chef d’entreprise. Il faut être en mesure d’anticiper les besoins de l’exploitation, les dépenses dans le cas d’une mauvaise saison sans oublier les frais d’entretien ou de réparation des différents bâtiments sans parler des frais pour le personnel.

Ainsi, devenir propriétaire d’un domaine viticole est un projet qui demandera un investissement en temps et de la motivation de la part de l’exploitant. Il faut également savoir que, devenir exploitant viticole est un métier très physique, notamment lorsqu’il faut se rendre directement sur le terrain pour aller à la rencontre des vignerons par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *