Comment réussir les travaux de ramonage de cheminée?

Le nettoyage périodique d’un conduit de cheminée ou d’un poêle à bois est une obligation à laquelle on ne peut se soustraire. Il est d’autant plus indispensable pour notre sécurité. Il est tout à fait possible de faire le ramonage soi-même. Les tutoriels sur le web sont nombreux et vous montrent les techniques de bases ainsi que les matériels à utiliser. Néanmoins, dans un souci d’efficacité et de qualité de travail, faire appel à un ramoneur s’avère la solution la plus pratique. Mais si vous souhaitez le faire vous-même, nous vous donnons quelques conseils pratiques pour vous permettre de bien réussir le ramonage de votre cheminée.

Savoir quels outils utiliser

L’outil de base dans le ramonage manuel est le hérisson. Il existe en différentes tailles, formes et matières. Afin que vous puissiez choisir le bon hérisson, il vous faut connaitre le diamètre et les matières avec lesquels est fait votre conduit de cheminée.  Si le boisseau de cheminée est en béton, un hérisson en acier est nécessaire. Par contre, s’il est en brique réfractaire, une brosse en inox est la plus indiquée.

Il est également important de connaitre la longueur du conduit. En effet, la longueur de la canne doit être adaptée à votre conduit de cheminée. Ni trop longue ni trop courte pour ne pas vous gêner pendant votre travail. Pour un conduit cylindrique, une brosse ronde doit être utilisée. Il en est de même pour un conduit de forme rectangulaire, une brosse rectangulaire est recommandée.

Vous aurez également besoin de corde, d’une bâche de protection ou d’un grand sac en plastique, d’un seau large, d’une balayette et une pelle ou d’un aspirateur à cendres. Ces outils vous permettront d’éviter que les cendres et les saletés ne se propagent dans toute la pièce où se trouve la cheminée. Si le choix de ces outils vous semble compliqué, n’hésitez pas à appeler un professionnel comme qui pourra vous aider.

Comment ramoner sa cheminée?

La technique traditionnelle consiste à effectuer le ramonage par le haut. Beaucoup de ramoneurs utilisent encore cette technique de nos jours. Elle permet, entre outre, de ne pas salir la maison et de contrôler l’état de la partie haute de la cheminée. Le ramonage par le bas est effectué par le ramoneur s’il est impossible ou potentiellement dangereux d’accéder à la cheminée de l’extérieur. Les équipements pour un ramonage bas ne manquent pas. Il y a deux types de ramonage à savoir

  • le ramonage manuel
  • le ramonage chimique.

Pour le ramonage manuel, on utilise le hérisson. Il y a quelques étapes à suivre :

Il faut d’abord démonter le poêle à bois pour  pouvoir accéder au conduit. Après avoir dévissé les colliers de serrage, il faut enlever les manchons et coudes à la base du conduit.

Assemblez ensuite la tige flexible et le hérisson. Il est possible que ce dernier se décroche de sa manche pendant l’opération. D’où l’intérêt d’y accrocher une corde pour pouvoir le récupérer si le cas se présentait.

Faites entrer le hérisson dans le conduit, et effectuez un geste de va-et-vient et de rotation pour enlever la suie et les goudrons qui s’accolent sur les parois du conduit.  Après l’opération, n’oubliez pas de bien balayer le sol et les environs de la cheminée à l’aide d’un aspirateur à cendre.

Pour l’autre, le ramonage chimique consiste à utiliser des bûches de ramonages. Ces derniers contiennent des produits nettoyants qui se dégagent pendant la combustion et font décoller les saletés qui se trouvent surtout dans les endroits inaccessibles aux hérissons. Il est important de préciser que le ramonage chimique ne remplace pas le ramonage manuel. Il est complémentaire à ce dernier. L’intervention d’un ramoneur expérimenté comme https://www.ramoneur-31.fr/ est toujours souhaitée afin d’obtenir un résultat plus que satisfaisant.