Immobilier ancien : comment estimer son bien immobilier de façon cohérente ?

Plusieurs facteurs entrent en jeu dans la détermination de valeur réelle d’un bien immobilier, principalement à cause du fait que le prix moyen ne constitue pas une référence absolue en la matière. Les spécialistes s’accordent à dire que la réussite d’un investissement immobilier commence par une acquisition à un prix juste, et pour cela, il convient de vérifier si le prix en question ne dépasse pas les standards du marché. Autrement dit,  il faut veiller à  ce que le prix corresponde bien à  ce que représente l’habitation en termes de points forts et de points à  améliorer, et qu’il soit dans la fourchette de se qui se pratique dans son secteur.

Voir la revue des petites annonces

Rien ne vaut la méthode classique de la revue des petites annonces pour avoir une idée juste du marché immobilier. C’est aussi valable pour les biens proposés par les particuliers que par les professionnels. Il faut également rester attentif aux nouvelles offres, et déterminer pourquoi et comment certains biens partent plus vite que d’autres. Une réponse revient particulièrement souvent : dès qu’un bien est proposé à un prix supérieur de 5 à 10 % au-dessus de celui marché, sa côte baisse quasi-immédiatement, et il génère peu de visites.

 

Par ailleurs, il faut garder en tête que les critères de sélection du secteur ne sont pas les mêmes pour tous les acquéreurs potentiels, loin de là. En effet, une société d’investissement immobilière a des visées différentes de celles d’un particulier à la recherche d’une résidence principale. Une personne qui cherche à acheter pour louer priorisera par exemple la proximité d’un centre universitaire, d’une zone à fort taux d’emploi ou d’une desserte de transport en commun, tandis qu’un retraité penchera pour un secteur pavillonnaire avec de nombreux espaces verts.

Ne jamais surévaluer le bien

Force et de constater que, sur internet, les propriétaires ont tendance à surévaluer leur bien. C’est un fait à prendre particulièrement en compte, car les données  chiffrées fournies par les sites d’estimation ne sont pas suffisantes pour déterminer de manière précise la valeur réelle d’un bien. Et pour cause, les indicateurs ne sont pas évidents quand le logement comporte des particularités comme une dépendance, une grande hauteur sous plafond ou encore s’il s’agit d’un ancien atelier réaménagé. Une méthode imparable permet de contourner ces subtilités : le déplacement sur les lieux.

 

Il convient aussi de noter les défauts qui peuvent handicaper lourdement un bien. Il s’agit notamment de l’état général, la luminosité, la présence d’un ascendeur, la qualité du plan ou le vis-à-vis. Le fait de se trouver au rez-de-chaussée, une vue sur une cour peu ensoleillée, les nuisances sonores et visuelles peuvent également coûter cher, alors que l’existence d’une terrasse booste la valeur du logement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *