Immobilier étudiant : quel public est concerné par un achat d’appartement à Montpellier ?

A chaque rentrée universitaire, la ville de Montpellier, dans le département de l’Hérault, dans le sud-ouest de la France, est la confluence de dizaines de milliers d’étudiants. La situation profite aux investisseurs qui peuvent trouver dans cette aire urbaine totalisant autour de 600 000 habitants d’excellentes opportunités d’affaires. Ils peuvent compter sur un fort taux d’occupation et d’une rentabilité certaine. Il convient cependant d’y penser à tête reposée, car l’agglomération montpelliéraine a des spécificités bien à elle.

Montpellier, une ville universitaire par excellence

 

Montpellier abrite de nombreuses facultés, ce qui sous-entend un marché immobilier étudiant caractérisé par un dynamisme durable. Des promoteurs y ont construit des résidences étudiantes adaptées à divers projets d’achat d’appartement en réponse aux demandes. L’acquisition de leur propre logement est d’ailleurs de plus en plus adoptée par les universitaires qui souhaitent se libérer des exigences des propriétaires et avoir la qualité de vie qu’ils peuvent attendre de leur installation dans cette ville méditerranéenne par excellence. Au final, ils peuvent également tirer des revenus en louant leur bien à de nouveaux étudiants.

 

Certains des appartements en vente à Montpellier sont éligibles aux dispositifs de défiscalisation mis en place par l’Etat. Ces biens sont généralement situés dans les secteurs nord-ouest, nord et nord-est de la ville, là où se trouvent des établissements mondialement renommés comme ceux du quartier Hôpitaux-Facultés. L’investisseur qui fait un achat d’appartement à Montpellier peut être certain de faire une bonne affaire, car la cité héraultaise recèle d’autres atouts. En effet, de grands groupes industriels y sont basés, ce qui fait que ce type d’investissement a encore de beaux jours devant lui.

 

Des données utiles pour un achat d’appartement à Montpellier

 

En 2018, le ministère de l’Enseignement supérieur prévoit une nouvelle année de hausse de la demande en matière d’immobilier étudiant à Montpellier. Selon des spécialistes, plus de la moitié des étudiants optent pour les logements de petite surface, à savoir les studios et appartements T1, tandis que le T2 est le choix de 16% des étudiants en couple ou plus aisés. La colocation fait une entrée remarquée parmi les modes de logements en vogue chez les étudiants à Montpellier en étant plébiscité par un quart des étudiants, alors que la chambre étudiante indépendante ou chez l’habitant ne totalise que 6% des suffrages.

 

Concernant les prix à la location, à titre de comparaison, à Montpellier, un étudiant doit payer autour de 470 euros pour un studio de 25 mètres carrés. La même surface se loue à 830 euros à Paris, 384 euros à Nîmes et 327 euros à Brest. La chambre en cité-U est la plus abordable avec un loyer de 150 euros pour une chambre simple, 244 euros pour une chambre confort et 268 euros pour un studio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *