Industrie mécanique : quelques pistes à explorer pour réduire les coûts de production au sein d’une usine

L’industrie française a énormément contribué à la croissance économique du pays. Hormis le nombre d’emplois qu’il génère, ce secteur assure à la France des rentrées de devises permettant de stabiliser le cours de l’euro. Toujours est-il que les industriels subissent de pleins fouets les crises économiques. Pour se prémunir contre une conjoncture particulièrement difficile, plusieurs chefs d’entreprise mettent tout en œuvre pour alléger les coûts de production de leurs usines. Ci-dessous les techniques à explorer pour réduire les charges.

Réaliser des économies en changeant la méthode de production

Les techniques employées pour fabriquer des pièces industrielles évoluent constamment. Certains procédés, aujourd’hui dépassés, pourraient également être particulièrement coûteux. Par conséquent, les industriels ont tout intérêt à se renseigner sur les avancées dans leurs secteurs d’activité. Depuis quelques années, certaines usines utilisent de nouveau des moules pour la fabrication de pièces en métal. Auparavant, cette méthode ne permettait pas d’obtenir des pièces ayant exactement la forme voulue. Heureusement, l’apparition d’outils de contrôle dimensionnels et contrôle matières a résolu le problème. Grâce à ces derniers, les spécialistes profitent désormais d’un niveau de précision jamais atteint. Ainsi, les produits finis auront la forme et les dimensions souhaitées après le démoulage. Il reste seulement à les nettoyer avant de les conditionner pour la livraison. Cette prouesse technologique a persuadé de nombreux industriels de se tourner vers la fonderie de précision. Cette méthode de fabrication est moins coûteuse que les processus d’usinage classique. Néanmoins, elle requiert un réel savoir-faire. D’où l’idée de sous-traiter en chine pour alléger les coûts de la main-d’œuvre.

Fonderie de précision : pourquoi faire appel à une usine basée en Chine ?

Contrairement aux idées reçues, les usines chinoises sont aujourd’hui à la pointe de la technologie dans le secteur de l’industrie mécanique. La Chine produit en effet deux tiers des biens manufacturés qui circulent dans le monde. Pour réussir cette prouesse, le pays s’est doté d’infrastructures industrielles performantes. Jusqu’à aujourd’hui, le coût de la main-d’œuvre y est toujours abordable. Cela constitue une opportunité à saisir pour les entrepreneurs français souhaitant réduire le coût de production de pièces industrielles. On pourra également envisager cette solution pour se procurer ces produits à un prix attractif et ainsi compter une société chinoise parmi ses fournisseurs. Si cette alternative offre des perspectives séduisantes, dénicher un sous-traitant en Chine n’est pas une mince à faire. Bon nombre d’Européens se découragent en raison des barrières de la langue. Aujourd’hui, on peut cependant lever cet obstacle en passant par des entreprises intermédiaires. Chacun a notamment la possibilité de faire appel à un spécialiste en Chine via une compagnie enregistrée en France. En contactant cet établissement, on aboutira rapidement à la signature d’un contrat de partenariat. D’ailleurs, l’autre partie s’occupera de la majorité des formalités administratives. Le dédouanement des marchandises ne sera alors pas imputé à la structure cliente. Cette dernière devra simplement envoyer un bon de commande puis elle recevra les pièces dans les semaines à venir. Bien entendu, cette solution permettra de réaliser des économies et donc d’augmenter ses marges.