Investir dans une SCPI, les risques à connaître

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier ou SCPI sont devenues en quelques années l’un des placements appréciés des Français grâce à son taux de rendement mais aussi aux avantages fiscaux qu’elles offrent. Non seulement, les SCPI présentent un risque plus ou moins contrôlés, contrairement aux autres types d’épargne comme l’assurance vie, mais elles peuvent également faire l’objet d’une session selon la situation de l’actionnaire.

Cependant, pour pouvoir profiter des différents avantages qu’offrent la SCPI, pensez à connaître les erreurs les plus fréquents dans ce domaine. Pour cela, il est recommandé de surveiller certains éléments comme le secteur d’activité. En quoi la stratégie d’investissement de la SCPI pourra-t-elle influencer votre décision ? La réponse dans ce qui suit.

Une SCPI en fonction de sa stratégie d’investissement

Lorsque vous souhaitez investir dans une SCPI, pensez avant toute chose de vérifier la stratégie d’investissement que la société de gestion propose. Alors, pour vous éclairer à ce sujet, voici quelques types de SCPI que vous pourrez choisir en fonction de l’objectif que vous souhaitez atteindre pour votre placement.

La SCPI fiscale ou la SCPI Pinel est sans aucun doute le premier type de SCPI qui vous viendra à l’esprit dès qu’il est question de placement financier. Comme son nom l’indique, ce type de financement vous offre un avantage fiscal qui avoisine les 18% de réduction d’impôt. Dès votre acquisition, vous pourrez bénéficier de la défiscalisation sur votre placement, cependant, au cours des 24 mois, vous ne percevrez aucune rente émanant de votre placement.

Cela peut engendrer deux conséquences, notamment le support des mensualités si vous avez opté pour un crédit bancaire pour le financement de votre acquisition, et aussi d’un rallonge de 24 mois de la durée éligible de 9 ans concernant le dispositif Pinel. Un problème peut également se présenter lorsque l’actionnaire souhaite revendre ses parts, puisqu’il lui faudra plus que temps que prévu pour pouvoir boucler les opérations immobilières. D’où l’importance de bien se renseigner à l’avance afin de pouvoir choisir sa SCPI.

Outre cela, il faut aussi noter la SCPI de rendement. La différence avec la SCPI Pinel c’est que la première investisse dans des biens professionnels comme des bureaux, des entrepôts, des commerces ou des centres commerciaux. Avant de se décider, il est recommandé d’effectuer quelques études sur l’investissement ainsi que les possibles diversifications que la SCPI pourra enregistrer. Cela concerne notamment le prix que votre SCPI pourra coûter à votre trésorerie.  De ce fait, pensez à faire confiance à des SCPI de renoms qui disposent d’un portefeuille dynamique en matière d’actif immobilier.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *