La méthode Montessori : une autre manière d’éduquer son enfant

Afin d’assurer l’avenir d’un enfant, il est important de le scolariser et de l’éduquer. Cependant, les méthodes d’enseignement classiques ne conviennent pas à tout le monde. Heureusement, il existe une pédagogie alternative capable de s’adapter aux tempéraments et aux caractères de tous les enfants.

Des techniques centrées sur l’enfant

Dans une école classique, l’apprentissage est basé sur le suivi d’un programme. L’enseignant occupe le rôle le plus important et traite chaque élève de la même manière. Il s’agit donc d’une approche généraliste qui priorise l’autorité. Chez les établissements qui ont opté pour la méthode Montessori, c’est plutôt l’inverse qui est constaté.

En effet, il n’est plus question d’une salle où les élèves font face à un instituteur tout puissant. Cette nouvelle approche se focalise sur les potentiels de chaque enfant. Dans ce sens, l’éducateur n’a plus pour rôle d’imposer des règles. Il doit mettre tout en œuvre pour susciter un élan volontaire d’apprentissage chez l’enfant. En d’autres termes, cette technique vise à éveiller la curiosité des tout-petits par le biais d’un suivi individualisé. Afin d’atteindre cet objectif, les activités ludiques seront également privilégiées. Les salles de classe sont ainsi équipées de plusieurs matériels didactiques pour  favoriser l’éveil des plus jeunes.

La pédagogie Montessori permet aux enfants d’apprendre à leur propre rythme. Trouvez plus d’infos à ce sujet sur http://montessori.petits-chats.fr/. Cela les aide à gagner confiance en eux. D’ailleurs, les instituteurs encouragent les élèves à faire preuve d’initiative. Il s’agit de les rendre plus dynamiques et responsables.

Le chemin vers la réussite

Dès les premiers cours, les tout-petits sont dirigés vers des activités libres qui ont pour but de leur inculquer les notions d’autonomie et d’autodiscipline. Dans cet univers, on parle plus de « communauté » que de « classe », car il n’y a pas de distinction et chacun évolue selon son propre rythme. Les élèves se retrouvent sous un même toit afin d’accentuer les échanges et les partages d’expériences. Ils apprennent les leçons fondamentales à travers des jeux supervisés par un enseignant. Celui-ci est chargé de noter chaque activité choisie par un enfant sur un cahier pour détecter d’éventuelles redondances qui pourraient nuire à son épanouissement. Pour les enfants âgés de 6 et 12 ans, l’établissement procédera à une autre étape et proposera un apprentissage plus approfondi incluant les matières essentielles  comme la géographie, les sciences, les langues ou encore l’écriture. Bien évidemment, les cours seront enseignés de manière ludique et toujours en tenant compte des capacités de l’élève. Plus tard, les enfants seront amenés à comprendre le sens de la responsabilité.

Actuellement, des centaines d’écoles Montessori sont présentes en France. Elles offrent un environnement sain aux enfants atteints d’un trouble « dys » ou « hyperactifs ». Ces derniers ne parviennent pas toujours à trouver leur place dans des établissements scolaires classiques. Un suivi individualisé est nécessaire pour les aider à s’épanouir et à maîtriser les matières élémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *