Le manager du bonheur : une nouvelle fonction dans les entreprises

Avez-vous déjà entendu parler du « manager de bonheur » ou du « happiness manager » ou bien encore du « Chief Happiness Officer » ? Maintenant, oui ! De plus en plus d’entreprises, de nos jours, recrutent des profils pour ce poste. L’idée est de s’assurer que les salariés sont bien heureux au travail. En effet, après les efforts fournis par certains managers pour améliorer la qualité de vie des salariés au travail et leur attention particulière aux risques psychosociaux, le bonheur au travail est aujourd’hui plus recherché. Constatant qu’un salarié heureux est plus épanoui et donc plus rentable pour l’entreprise, les managers commencent à s’intéresser à ce poste. Découvrez dans ce qui suit un petit zoom sur cette nouvelle fonction.

Le manager de bonheur : Kézako ?

C’est le responsable du bonheur au travail ! Cette fonction vous fait sourire ? Et bien, elle existe dans plusieurs startups américaines et commence à conquérir les entreprises européennes. En effet, les managers sont de plus en plus convaincus que le bien-être et le bonheur au travail sont des facteurs de performance très importants pour un salarié. De ce fait, ils commencent à recruter des managers de bonheur pour s’assurer que chaque employé est bien dans sa tête et dans son travail. Il doit faire en sorte que le bonheur, ou à défaut le bien-être, règne dans le bureau.

Les missions du manager du bonheur

Le « Happiness Manager » se charge de créer et de préserver les conditions favorables pour que tous les salariés aient le plaisir de venir au boulot. Il doit s’assurer que les relations de l’employé avec sa hiérarchie et avec ses collègues soient harmonieuses. Ainsi, on évite les conflits et l’ambiance tendue. Le manager du bonheur se charge aussi de vérifier si les collaborateurs sont à l’aise avec leurs missions. Bref… Ce manager doit mettre en œuvre toutes les solutions pour résoudre les problèmes liés au stress professionnel. Il peut prévoir des séances de massage assis en entreprise à Paris pour aider les collaborateurs à combattre leur stress dans les grandes villes. Le manager du bonheur doit instaurer une ambiance de travail positive et une culture inspirante. Il doit également assurer une communication interne réussie de façon à faciliter la gestion des problèmes relationnels. Lors des conflits, le manager du bonheur doit intervenir en tant que médiateur et essayer de résoudre les malentendus.

Pourquoi recruter un manager de bonheur dans son entreprise ?

Avoir un manager de bonheur dans sa structure c’est maximiser ses chances pour diminuer son turnover et garder la motivation dans son plus haut niveau. Du moment que le salaire n’est plus le seul critère de choix de poste pour un salarié, les chefs d’entreprise ont tout intérêt à recruter un manager de bonheur pour attirer les talents et se distinguer des autres entreprises. Le bonheur au travail vous aide également à retenir vos meilleurs éléments et éviter de voir vos employés migrer vers un concurrent.

Quelles sont les qualités requises pour le poste de manager du bonheur ?

La mission d’un manager du bonheur est à la fois simple et complexe. De ce fait, la personne qui souhaite occuper ce poste doit présenter un certain nombre de qualités. La fonction ne requiert pas des compétences techniques mais elle nécessite beaucoup de patience et d’implication car elle constitue un mélange de fonctions : événementiel, communication, RH… Beaucoup de qualités humaines doivent être présentes chez ce manager pour qu’il réussisse sa mission. On parle de l’empathie, de l’amabilité, de la discrétion et du sens de l’écoute, de la diplomatie mais aussi dela patience et d’énergie positive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *