Le monde de la vape connait lui aussi ses avancées technologiques

Le monde de la vape connait lui aussi ses avancées technologiques. Vapoter différemment, c’est possible grâce aux sels de nicotine. Steem, issu du rachat par Philip Morris a breveté le procédé et une société américaine, Pax LabsInc a réussi un buzz commercial avec cette nicotine d’un genre nouveau. Mais pour qui, pour quoi, qu’elle est donc cette innovation ?

La différence entre les liquides nicotinés et les sels de nicotine

 

Le sel de nicotine est naturellement présent dans les feuilles de tabac, c’est un alcaloïde. Il est intégré dans les liquides à la place des nicotines liquides. Celle contenue dans nos e-liquides est extraites de la plante de tabac en entier et elle est traitée en 2 fois pour offrir ce qu’on appelle la nicotine de qualité pharmaceutique. Les sels de nicotine, en raison de leurs proximités avec la nicotine naturelle, sont plus stables que la nicotine purifiée, ils sont plus résistants et nécessitent moins de précautions à l’entreposage.

Une histoire de sensation

Les sensations à la consommation se rapprochent de celles d’une cigarette. Lorsque l’on fume une cigarette classique, la sensation de nicotine est provoquée aux alentours de 10 secondes. La première bouffée procure un léger étourdissement, avec le sel de nicotine, les vapoteurs peuvent la retrouver. En vapotant, il faut approximativement 10 minutes pour obtenir la même sensation de nicotine.

La particularité de cet alcaloïde est d’être plus douce à vapoter. En effet, le sel de nicotine limite l’irritation des voies respiratoires, particulièrement la gorge. C’est également le produit idéal pour les primo vapoteurs. Ou ceux qui ont besoin d’un fort dosage de nicotine, mais chez qui l’e-liquide basique peut provoquer de légères quintes de toux. Augmenter le taux de nicotine contenu dans l’e-liquide n’est donc plus la seule possibilité, les sels de nicotine remplissent mieux la mission en offrant plus de confort aux possesseurs de cigarettes électroniques.

Pour quel type de vapoteurs

Pour les consommateurs de cigarette électronique qui ont besoins d’un e-liquide fortement dosé, mais qui tousse dès 6 mg/ml de nicotine purifiée.

Pas pour ceux qui recherchent le « throat hit » (hit de gorge). On sait depuis quelques années maintenant que cette contraction de la gorge lors du passage de la nicotine est essentielle dans le processus de sevrage. Le mécanisme est sans doute purement psychologique, mais il fonctionne. Ceux-là ne seront, donc, pas concernés par les sels de nicotine, qui ne leurs apporteront pas de satisfaction de ce côté-là.

 

Quels sont les matériaux recommandés pour optimiser le confort de vape avec ces sels de nicotine

L’usage des sels de nicotine sera à proscrire pour tous ceux qui utilisent un matériel puissant. Le surdosage pouvant rapidement être atteint sans le signal d’alarme en gorge. Il s’agit de nicotine, fortement dosée (20 mg/ml en général). Il est donc déconseillé d’utiliser ces produits avec des atomiseurs permettant d’atteindre des puissances élevées. Utilisez donc des clearomiseurs à inhalation indirecte.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *