Les chiens guides : de vrais auxiliaires de vie pour les non-voyants

Les malvoyants et les non-voyants éprouvent de réelles difficultés à exécuter de nombreuses tâches de la vie quotidienne. Faire les courses ou aller au restaurant devient de vrais challenges. En se faisant accompagner par un chien guide, les personnes atteintes d’un handicap visuel retrouvent de l’autonomie.

Le chien : le meilleur ami des personnes souffrant de déficience visuelle

Perdre la vue, que ce soit de manière partielle ou complète, c’est perdre son autonomie. Les personnes concernées sont livrées à elles-mêmes. Elles dépendent de la bonne volonté d’autrui pour les assistées dans les moindres tâches. C’est surtout ce qui se produit lors des déplacements. Il est impossible de voir les obstacles, de se repérer et surtout de prévenir les dangers. La canne blanche a ses limites et elle ne peut en aucun cas jouer le rôle d’une aide extérieure.

Toutefois, une solution permet de redonner de l’autonomie aux personnes malvoyantes. Les chiens guides d’aveugles ont été spécialement entraînés pour accompagner et prendre soin de leurs maîtres. Plus que de simples compagnons, ils servent de guides pour offrir un maximum de sécurité durant les trajets.

Il est à noter que ces animaux sont désormais acceptés dans les lieux publics sans devoir utiliser une muselière ou encore payer des frais supplémentaires. Ces chiens sont habitués à fréquenter les endroits bondés. Ils connaissent les règles à respecter et ils ne risquent pas de montrer un quelconque signe d’agressivité.

Les besoins financiers des associations

Les associations spécialisées dans le dressage des chiens guides d’aveugles ont uni leur force afin de permettre à plusieurs malvoyants d’obtenir un chien guide gratuitement. Toutefois, ces structures ont besoin d’aides financières pour poursuivre leurs activités.

À titre d’information, le coût nécessaire afin de mener à bien le dressage d’un chien s’élève à plus de 20.000 euros par animal. La formation débute dès la  huitième semaine et elle  peut s’étendre sur plusieurs mois, voire des années.

Il est donc important de soutenir les associations afin de redonner de l’autonomie aux personnes atteintes de déficiences visuelles. Toute aide est la bienvenue que ce soit une donation ou des legs pour malvoyant.

Des plateformes spécifiques ont été créées pour recevoir les donations. Les intéressés peuvent également s’inscrire en tant que bénévoles. On peut aussi devenir une famille d’accueil. Les chiots doivent vivre dans un foyer dès leur jeune âge pour se familiariser  avec  la présence des êtres humains. Ils seront ensuite confiés à l’association quand ils atteignent l’âge nécessaire pour suivre une formation.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *