Les pathologies de la moelle épinière

Peu connues du public, ces « maladies » de la moelle épinière sont souvent lourdes de conséquences pour les individus qui en sont atteints. On distingue deux grandes familles de pathologies. Pour le patient, ces deux catégories de pathologie rendent utile l’utilisation d’un fauteuil roulant.

Les lésions médullaires

On les appelle également «lésion de la moelle épinière?». Elle peut être engendrée par un traumatisme. Par exemple, elle est susceptible de survenir après un accident de la route. Elle peut également être entraînée par une maladie dégénérative ou non. Les lésions risquent d’apparaître lors du développement d’un cancer, par exemple. La conséquence la plus visible de ces légions est la paralysie. Elle peut être partielle ou complète. En clair, la motricité disparaît ou se retrouve réduite. La victime n’a plus la capacité de bouger soit tous ses membres (il est incapable de contrôler son corps), soit un membre précis (il est incapable de se servir de ses jambes par exemple). Une autre des conséquences de ces lésions est l’anéantissement de la fonction sensorielle. Évidemment, les symptômes varient avec le nombre de lésions, leur taille et les zones où elles sont concentrées. Au demeurant, sachez qu’il n’y a pas que la motricité et les fonctions sensorielles qui sont affectées. En effet, il arrive que suite à l’apparition des lésions médullaires, les intestins ne fonctionnent plus normalement. Il en est de même pour la vessie. Si le patient a des difficultés pour respirer normalement, une dérégulation de sa pression sanguine se produit et son rythme cardiaque est incontrôlable. Enfin, la fonction sexuelle peut être dérangée.

Le spina-bifida

Cette fois-ci, on est dans le cas d’une anomalie congénitale. Cette malformation est détectable dès la naissance de la victime, car elle vient d’un problème physiologique rencontré par le fœtus. Chez une personne atteinte du spina-bifida, la colonne vertébrale ne se développe pas correctement pendant la gestation dans le ventre de sa mère : alors que la colonne doit avoir une fermeture postérieure au niveau de la réserve de moelle épinière, cette fermeture est absente chez un individu souffrant du spina-bifida. La maladie est provoquée par l’apparition de ce que l’on appelle un cèle qui se greffe au dos du fœtus. Le cèle apparaît parce que la colonne vertébrale ne s’est pas fermée comme il se doit. C’est à cause de la présence de ce cèle que le développement des nerfs du nourrisson ainsi que de ses muscles et de ses os est compromis. De ce fait, une fois qu’il est en âge de marcher, le patient est condamné à se déplacer avec un fauteuil roulant électrique comme celui-ci. En effet, la colonne vertébrale n’étant que peu fonctionnelle, n’étant pas dotée de toute sa capacité, la motricité devient impossible ou alors extrêmement difficile. Le patient est paralysé, ses jambes sont insensibles, il fait face à des troubles urinaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *