Les questions à se poser dans le choix d’une SCPI

La renommé des SCPI n’est plus à démontrer, surtout au cours de ces dernières années où le placement immobilier a enregistré un véritable essor. En effet, ce type de placement permet à chacun d’avoir une part dans des parcs immobiliers et cela quel que soit leur fonds ; ce qui n’est pas le cas pour un investissement immobilier traditionnel. Alors, si vous souhaitez profiter de cette manne financière pour rentabiliser votre épargne, voici quelques questions à vous poser avant de choisir votre société de placement.

Quel est le patrimoine de la SCPI ?

Le patrimoine de la SCPI doit être varié et investi sur des secteurs dynamiques pour mutualiser les risques. Ainsi, une SCPI de qualité pourra notamment être investie dans des commerces en centre-ville comme Paris et région parisienne ou encore dans des régions provinciales porteuses. Certaines optent également pour l’investissement dans des surfaces commerciales adaptées en périphérie, des bureaux, locaux d’activité, des hôtels et bien d’autres encore.

Les patrimoines doivent être assez récents, pour que les investisseurs puissent éviter les besoins importants en travaux en matière de rénovation ou de mise aux normes. Dans le cas où les patrimoines sont anciens, la SCPI doit détenir une trésorerie ou un potentiel financier suffisant permettant de couvrir les frais relatifs aux travaux de rénovation potentiels.

Quel est le taux d’occupation des locaux de la SCPI ?

Le taux d’occupation des locaux et biens proposés par une SCPI doit être supérieur à 90% afin de garantir sa rentabilité. En effet, les vacances locatives peuvent avoir des impacts sur le placement, d’où l’importance de vérifier ce taux avant de signer auprès d’une telle ou telle société. N’oubliez pas de vérifier le niveau du report à nouveau, à savoir les réserves dont dispose la SCPI pour compenser la baisse des revenus locatifs en cas de carence importante.

Quelle est la qualité dont le gestionnaire doit disposer ?

Les deux points mentionnés un peu plus haut sont directement liés à la qualité du gestionnaire : sa réputation, sa solidité et ses convictions vous permettront d’avoir plus de visibilité sur le potentiel de votre investissement. Pour ce faire, vous pourrez vous référer aux

  • Statuts de la société
  • Bulletins trimestriels (vue d’ensemble sur les résultats de la SCPI)
  • Rapport annuel (conclusions sur la gestion de l’année)

Par contre, si vous souhaitez investir dans des biens immobiliers répartis sur le sol européen, vous pourrez aussi vous renseigner auprès de corum convictions. Vous aurez davantage d’explications en vous rendant sur ce site en ce qui concerne les placements en fiducie internationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *