Les risques potentiels lors des travaux d’élagage

Avez-vous l’intention d’élaguer vous-même votre arbre malgré sa hauteur ? Ne vous précipitez pas là-dessus sans bien savoir ce que cela implique, sinon vous risqueriez d’avoir de mauvaises surprises. En fait, l’élagage n’est pas un travail à prendre à la légère. Cela requiert un maximum d’énergie et de concentration ainsi qu’une parfaite maîtrise de techniques élaborées et sécuritaires. Aussi, un moment d’égarement, ne serait-ce que de quelques minutes, peut être très dangereux. Voilà pourquoi, il est impératif de connaître les principaux risques auxquels cette activité expose afin d’assurer une meilleure prévention.

Les risques liés aux équipements défectueux

Dans tout métier à risque, la sécurité du travailleur prime. Il est alors primordial de s’équiper des matériels dans les normes qu’exige la profession avant d’entamer quoi que ce soit. De plus, vérifier son matériel notamment son EPI (Equipement de Protection Individuelle) fait partie des premiers gestes à effectuer lorsqu’on prévoit de faire des travaux d’élagage. L’inspection de ces dispositifs de sécurité doit se faire au détail près en remarquant parmi d’autres les connecteurs tels que le harnais d’élagage, la longe, la corde, les mousquetons… Cet élagueur dans le 69 par exemple se munit de tous ces équipements pour se protéger lors des interventions.

Les risques en rapport avec la non-matérialisation des zones d’intervention

Des accidents surviennent sur le terrain d’intervention du fait de sa mauvaise signalisation. En effet, cette dernière peut causer du tort aux gens, notamment des travailleurs, qui circulent sur les lieux. Comme l’élagueur arrive à voir difficilement ce qui se passe sur le sol, depuis sa hauteur et surtout cacher par le feuillage, il n’est pas rare qu’une personne, dans l’ignorance des travaux se déroulant juste au-dessus, soit victime de la chute d’une grosse branche. Or, cela est susceptible d’entraîner la mort de cet être humain.

Les risques liés aux conditions environnementales

Travailler en hauteur n’est pas fait pour tout le monde. Cela peut être dangereux, surtout si le temps est défavorable. Effectivement, il est très dur, voire même impossible, de couper un rameau assez haut situé lors d’un climat terriblement venteux ou encore lorsqu’il commence à pleuvoir abondamment. Cela risque d’engendrer une terrible chute surtout en l’absence des mesures de sécurité préconisées. Sans parler du vertige des hauteurs et du peu d’oxygène en altitude. Tous ces facteurs jouent contre la bonne réalisation de l’élagage.

Le risque d’électrocution à proximité des lignes électriques aériennes

La présence de lignes électriques au voisinage représente un grand danger pour l’élagage. En effet, cela expose le travailleur à d’importants risques d’électrocution s’il entre en contact avec l’une de ces lignes. C’est la raison pour laquelle des distances de sécurité ont été mises en place et sont à appliquer au mieux comme le prévoit l’article R4534-108 du Code de travail. Celui-ci stipule que l’élagueur doit se situer à une distance de 3 mètres des lignes électriques de moins de 50 000 Volts où se trouver au moins 5 mètres si la tension transportée par ces câbles atteint les 50 000 Volts ou plus. Toutefois, dans la mesure où le respect de ces dispositions sécuritaires s’avère impossible, il est impératif de mettre la ligne hors tension jusqu’à la fin des travaux. Également, il faut faire très attention au cas où l’arbre à élaguer est humide, soit mouiller par l’eau de pluie, soit par la sève étant donné que l’humidité favorise la conduction de l’électricité et multiplie ainsi le risque d’une électrocution mortelle.