Quelles sont les options pour un placement d’épargne ?

Vous avez enfin réussi à cumuler une somme intéressante et cherchez à l’investir de manière efficace ? Plusieurs solutions s’offrent à vous, certaines étant plus efficaces que d’autres, mais aussi plus ou moins risquées. Ce guide vous aidera à y voir plus clair et à faire le bon choix pour votre placement d’épargne.

Les livrets et comptes bancaires, des solutions sans risque

Les petits épargnants ont traditionnellement tendance à apprécier les solutions offertes par les établissements bancaires. Les livrets réglementés et les comptes dédiés au placement d’épargne offrent des solutions particulièremet sécurisantes, car relativement peu risquées. C’est notamment le cas du livret A, longtemps préféré par les Français.

Mais ce dernier est passé sous la barre symbolique d’1% depuis août 2015, à 0,75%. S’il ne descendra pas en-dessous jusqu’au mois d’août 2017, il aurait déjà dû passer à 0,50%. Autant dire que sa rentabilité est relativement basse.

Les autres solutions bancaires, telles que le PEL, LEP, LEE et autres CEL présentent des taux d’intérêt oscillant entre 1 et 2%, ce qui ne les positionne pas forcément comme des options plus attrayantes. Cliquez ici pour plus d’informations sur les livrets réglementés.

Placement d’épargne : marchés de capitaux

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ». La maxime pourrait s’appliquer au placement d’épargne, où l’absence de risque rime bien souvent avec absence de gains réels. Placer de l’argent en bourse permet d’espérer une rentabilité tournant autour des 10%. Mais les fluctuations des marchés de capitaux sont imprévisibles, et parfois brutales.

Beaucoup d’investisseurs ont pu gagner de l’argent par ce biais. Mais un certain nombre d’épargnants ont aussi pu voir leurs économies s’envoler à l’issue d’un investissement malavisé, voire hasardeux. Dans ce contexte, existe-t-il un domaine où investir sans risquer gros, mais espérer un rendement acceptable ?

L’immobilier : un compromis efficace ?

L’immobilier semble être un bon moyen de réaliser un placement d’épargne qui rapporte, tout en offrant une relative stabilité. La première étape dans la constitution d’un patrimoine immobilier consiste bien sûr à devenir propriétaire d’une résidence principale.

Ensuite, l’investisseur a plusieurs options. Il peut choisir de placer son argent dans un parking, un studio ou un petit appartement, dont il percevra mensuellement un loyer. Cette solution a l’avantage de pouvoir s’appuyer sur la nature même du marché du logement, relativement fiable. Les tendances à la hausse comme à la baisse sont durables, et sauf incident économique de grande ampleur, il est possible de prévoir à long terme sa stratégie d’investissement.

Néanmoins, les profits espérés mettent du temps à arriver, et celui qui choisit ce secteur devra attendre plusieurs années avant de sentir véritablement une différence.

Un bon compromis réside dans le crowdfunding immobilier. Cette pratique est une forme dérivée des plateformes de financement participatif dédiées au domaine de l’art, de la création cinématographique et viéoludique comme Kickstarter.

Désormais, des sites internet proposent aux particuliers de participer à des projets de construction immobilière. A partir de certaines sommes relativement raisonnables, pouvant varier de 1 000 à 5 000€, les contributeurs permettent aux promoteurs de constituer un apport personnel et de voir aboutir de nombreux chantiers. Lorsque les nouveaux logements sont construits et vendus, chacun reçoit une rétribution à hauteur de sa participation.

Comme cet article le démontre, cette solution séduit de plus en plus. Les risques existent, mais sont prévisibles et il existe des moyens de s’en prémunir. Notamment en travaillant avec des professionnels expérimentés ayant déjà mené à bien des projets antécédents.

Tout le monde y gagne, des plus petits épargnants qui veulent un rendement à court terme aux gros investisseurs qui ne veulent pas mettre leurs œufs dans le même panier, en passant par les promoteurs eux-mêmes qui peuvent diversifier leurs activités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *