Tout ce qu’il faut savoir pour vendre son officine

Le nombre de pharmacies en vente augmente peu à peu chaque année. Ces transactions sont profitables aussi bien pour les vendeurs que pour les acquéreurs. Actuellement, ces derniers bénéficient d’un taux d’emprunt relativement bas et les pharmaciens en profitent pour céder rapidement leurs dépôts de médicament. Seulement, la vente d’officine obéit à une procédure bien précise. C’est pourquoi il est crucial de bien se renseigner avant de se lancer.

Vendre une pharmacie : les étapes à suivre

En France, bon nombre de pharmaciens décident de céder leur officine. Outre la liquidation judiciaire, beaucoup font ce choix pour des raisons personnelles. Alors que certains partent en retraite, d’autres projettent de changer de projet ou de faire une reconversion professionnelle. Dans tous les cas, cette décision avantage aussi les entrepreneurs qui souhaitent ouvrir leur propre établissement. En effet, la reprise d’une pharmacie est en apparence moins risquée que la création.

Seulement, la vente d’officine nécessite des procédures longues et complexes. Avant de diffuser une annonce pharmacie, le propriétaire doit avertir ses salariés. Par la suite, il est essentiel d’estimer la valeur du dépôt. Auparavant, le prix de vente de ce type de commerce se calculait par le pourcentage du chiffre d’affaires. Seulement, il existe désormais d’autres approches pour obtenir des estimations plus réalistes. On peut pour cela se référer sur l’EBE ou l’excédent brut d’exploitation. Bien sûr, cela nécessite l’intervention d’un comptable et l’étude de nombreuses données.

Enfin, la réalisation des démarches et la réussite du projet reposent sur des compétences particulières. Ainsi, si l’on n’a pas la moindre expérience dans ce domaine, il est essentiel de faire appel à un spécialiste de la vente de pharmacie.

 S’entourer de professionnels pour vendre une officine

Certes, le propriétaire peut se charger personnellement des démarches afférentes à la vente de son officine. Mais cela est déconseillé dans la mesure où ce projet nécessite des compétences juridiques, techniques et financières. C’est la raison pour laquelle bon nombre de pharmaciens décident de collaborer avec des professionnels. Aujourd’hui, il existe des agences spécialisées dans le conseil et la transaction de pharmacie auxquelles on peut se fier.

L’intervention des spécialistes est particulièrement recommandée lors de la réalisation des différentes paperasses et l’estimation de la valeur du dépôt. De même, le consultant sera l’intermédiaire entre les deux parties durant la négociation des éléments constitutifs de la transaction. En effet, cette étape est cruciale, car cela impactera sur l’avenir du personnel actuel de la pharmacie ainsi que sur d’autres aspects essentiels. Enfin, ces professionnels assistent aussi l’avocat et le vendeur au cours de la rédaction de la promesse et l’acte de vente. Évidemment, les services de cette structure s’adressent également aux futurs acquéreurs. Les experts proposent d’accompagner les acheteurs dans la recherche d’officines qui répondent à leurs aspirations et leur budget.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *