Tout savoir sur l’élagage des arbres forestiers

L’élagage est une opération qui consiste à éliminer toutes les branches superflues d’un arbre ainsi que toutes ses parties qui entravent sa croissance. Il peut se pratiquer sur n’importe quel type d’arbre, que ce soit  des arbres fruitiers, des arbres d’ornement ou encore des arbres forestiers. La technique ainsi que la période de la taille varient selon l’essence de la plante. Cependant, il n’est pas toujours indispensable d’élaguer, surtout s’il s’agit d’un arbre forestier. En effet, l’élagage en forêt ne se pratique qu’à des fins particulières et ne concerne qu’un certain nombre de végétaux. Ainsi, nous allons nous focaliser sur cette taille forestière dans cet article.

Intérêt de l’élagage en foret

Généralement, le bois provenant de la forêt est utilisé pour les travaux de menuiserie (ou bois d’œuvre), pour le chauffage ou alors pour la trituration.

L’élagage forestier n’est nécessaire que sur les arbres destinés à la production de bois d’œuvre (planches, meubles, etc.) En effet, par cette opération, la qualité du bois recueilli sera nettement meilleure. Elle va permettre de réduire les nœuds ainsi que d’obtenir des bois plus lisses et vigoureux. Ce qui aura, de toute évidence, un grand impact sur le plan commercial. C

Moment idéal pour procéder à l’élagage forestier

Tailler les arbres forestiers est un procédé qui doit se faire de manière progressive et modérée. La période optimale pour cette opération est variable selon l’essence de l’arbre. À titre d’information, l’élagage des feuillus se pratique plutôt en hiver, car au cours de cette saison, la structure de l’arbre se distingue nettement rendant la taille plus facile. Quant aux résineux, la coupe peut se faire tout au long de l’année en dehors des périodes de montée ou descente de la sève.

Ensuite, pour ce qui est des arbres en forêt, la taille trop fréquente est à éviter. Donc, tout au long de sa vie, l’arbre ne doit être élagué que deux ou trois fois au plus. Ces tailles sont à espacer de 3 à 5ans et puis il est préférable de laisser l’élagage s’opérer naturellement. Cela est très bénéfique sur le plan biologique.

Les étapes pour procéder à l’élagage forestier

Tout d’abord, si vous optez pour la taille progressive en deux à trois fois, la première se pratique dès que l’arbre a atteint un diamètre entre 12 à 15cm et une hauteur d’environ 6 à 10 m. Ce premier élagage privilégie la flèche c’est-à-dire l’axe de la jeune pousse de manière à conserver sa rectitude. Ceci est également appelé « la taille de formation » et consiste surtout à détacher de l’axe, tout rameau qui est susceptible de le concurrencer ainsi que toute branche endommagée.

Ensuite, la deuxième taille de l’arbre se fera environ 3 à 5 ans plus tard. L’intervalle est à peu près le même pour la troisième coupe. Ces dernières étapes de l’élagage des arbres forestiers ont surtout pour but de se débarrasser des nœuds et branches malades ou en piteux état.

Enfin, si l’option de l’élagage en une seule fois semble la mieux adaptée à la situation, sachez qu’il se pratique à 6m du sol, lorsque l’arbre a atteint un diamètre de 15 à 20m avec 12 à 15m de hauteur. Dans tous les cas, il est primordial de n’arracher à l’arbre que le tiers de sa hauteur, et de façon exceptionnelle la moitié.

Au cas où vous ne disposez de compétences pour bien effectuer ces travaux, il est préférable de confier cette opération à un professionnel comme cet élagueur expérimenté qui œuvre dans le Lot .