Utiliser la consigne positive pour éduquer son enfant ?

Aujourd’hui, de plus en plus de parent choisissent d’adopter la consigne positive pour éduquer au mieux leurs enfants. Il parait qu’enrayer le fameux « non » de notre vocabulaire est tout à fait possible en plus d’être très efficace. Voici les conseils et astuces à suivre pour vous aider à assurer efficacement l’éducation positive en quelques étapes.

Fournir des renseignements et des informations

Au lieu de dire carrément « non », pensez surtout à expliquer à votre enfant ce qui motive votre refus. En connaissant nos raisons, l’enfant a, d’une part, l’impression qu’on le respecte, et deuxièmement, plus de chance de comprendre votre raisonnement.

Comprendre les sentiments et les émotions de l’enfant

Ses larmoiements et crises peuvent vous sembler enfantins, mais la peine que votre enfant ressent est bien vraie. Il est donc préférable de lui montrer que vous le comprenez au lieu de tenter de le raisonner.

Dire « oui » au lieu de « non » lorsque c’est possible

Remplacez « non » par « oui » de la même façon qu’on remplace « si » par « quand ». Vous pouvez par exemple dire « Oui, tu pourras sortir, lorsque la pluie cessera».

Prendre le temps de réfléchir

De dire à notre enfant « laisse-moi y penser », c’est aussi lui faire savoir que sa demande est importante et qu’on la traite avec sérieux.

Donner des choix

Par exemple, à l’heure du dodo, offrez-lui des options : « Tu peux jouer cinq minutes avec tes figurines, ou on peut lire un livre ensemble. Après, c’est dodo ». Le « c’est toi qui choisis » a fait ses preuves.

 

 

 
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *